Pension légale

Les 4 piliers de la sécurité sociale en Belgique : quand pension rime avec anticipation !

Toute personne qui souhaite, lors de sa retraite, profiter pleinement des bonnes choses de la vie doit s’y préparer lui-même, et bien à l’avance. C’est pourquoi préparer sa pension complémentaire est l’un des principaux objectifs de toute bonne planification financière.

Pour vous aider dans l’évaluation de cette problématique, nous nous baserons sur les quatre piliers sur lesquels repose la sécurité sociale belge.

Ces piliers doivent apporter le complément indispensable au revenu à l’âge de la retraite. En effet : la plupart d’entre nous sont confrontés au fossé qui sépare leurs besoins réels des montants qu’ils reçoivent par le biais de leurs pensions légales.

Le pilier légal ( premier pilier )

Ce premier pilier est obligatoire et réglé par l’Etat. Ce dernier garantit une pension légale à chacun. Cette pension est plafonnée et dépend de la carrière professionnelle (nombre d’années de travail). Au sein de ce pilier, il existe des régimes différents pour les salariés, les indépendants et les fonctionnaires. Il est à remarquer que l’on parle ici d’un système de répartition, c’est-à-dire que les pensions légales actuelles sont financées par les cotisations sociales versées par les personnes actives.

Le pilier extra-légal (second pilier)

Ce second pilier regroupe tous les régimes de pension extralégaux qui proviennent de l’activité professionnelle. Cette constitution de pension complémentaire bénéficie d’un traitement de faveur sur le plan fiscal. C’est dans ce pilier que l’état offre les incitants fiscaux les plus intéressants. Ce pilier prévoit des dispositions distinctes pour les salariés et les indépendants. Contrairement au système de répartition du premier pilier, on est ici dans un système de capitalisation. Font partie de ce pilier les Pensions libres complémentaires (PLCI), les Engagements individuels de pension (EIP), les assurances de groupe et les avantages sociaux Inami des professions médicales.

Le pilier individuel (troisième pilier)

A titre individuel, vous pouvez aussi vous offrir une pension complémentaire par le biais de formules individuelles donnant droit à une réduction d’impôts allant jusqu’ à 40% des primes investies. Deux rubriques fiscales sont à ces effets disponibles : L’épargne-pension et l’épargne à long terme (indépendamment de votre statut). Tout comme le second pilier, on est ici dans un système de capitalisation individuelle.

Le quatrième pilier

En marge de la fiscalité, vous pouvez encore compléter votre pension grâce à différentes formules souples d’épargne défiscalisée.